Voila des trous bien dilatés.

Quand je vois ton cul et ton minou qui ne demandent que de la bite, je bande très dur. Et quand j’approche mon gland de ta fente déjà bien baveuse, je n’ai plus qu’à pousser pour que tu me signifies que ça te fait du bien. Alors je n’ai plus qu’à te limer pour faire monter la sève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *